Comment vous aider à agir avec un principe universel

 

 « Le secret du succès est d’apprendre comment utiliser la douleur et le désir, au lieu de laisser la douleur et le désir vous utiliser » Anthony Robbins.

Commençons par le commencement, toutes nos actions sont poussées par deux leviers : La douleur et le désir.

L’être humain peut faire des choses incroyables pour assouvir un désir ou un plaisir ou pour éviter des douleurs ou des peurs.

Pour vous aider à être plus motivé et à agir tout de suite, posez-vous ces questions :

Quelle la douleur ou le plaisir qui est en relation directe avec mon objectif ? et l’utiliser pour se motiver.

Puis que se passerait-il si je n’atteignais pas mon objectif ? (Les sentiments négatifs qui s’y découlent)

Nous sommes nés avec le principe de gratification immédiate. Par exemple, notre corps nous demande de manger du sucre pour nous sentir bien tout de suite. Une fois le sucre ingéré, il produit des hormones de bonheur tel la sérotonine et la dopamine, le bonheur que procure ces hormones ne dure pas longtemps mais les effets sur le corps peuvent être dévastateurs à long terme.

Penser à l’effet à long terme, problème de pancréas, diabète, amputation d’une jambe… peut être efficace pour certains. Si vous réussissez à identifier et visualiser les produits sucrés puis les connecter, non pas au plaisir immédiat qu’ils procurent, mais à une amputation d’une jambe, vous n’en mangerez plus jamais de votre vie. Je ne veux pas que vous alliez jusque-là mais juste pour que vous compreniez l’idée.

Le système de motivation de l’être humain est régi par les principes de douleur et de désir. Ces principes, si utilisés correctement, peuvent augmenter votre niveau de motivation et vous pousser à agir et à atteindre vos objectifs.

Comprendre ces principes va aussi vous aider à comprendre le genre humain puisque tout le monde est guidé par des pulsions de désir ou de peur de la douleur.

Votre degré de motivation va dépendre de la manière et l’intensité avec laquelle vous identifiez la douleur ou le plaisir, avec les objectifs que vous vous fixez.

La douleur peut être court terme ou long terme. Même chose pour le plaisir. Ce que vous devez savoir, c’est qu’il n’y a pas de plaisir sans un minimum de douleur. Mais vous ne devez pas avoir peur de cette petite douleur surtout si le résultat procure beaucoup de plaisir à long terme et en continu.

 

A votre avis qu’elle est celle qui génère la plus grande motivation ? La douleur ou le plaisir ?

La réponse est la douleur !

La plupart des gens sont plus motivés à éviter une douleur que d’avoir du plaisir.

Par exemple, quand je parle à une personne saine physiquement, et que je luis conseille une hygiène de vie plus saine pour être en meilleure forme et avoir plus d’énergie. Je n’ai pas beaucoup de succès et je ressens peu d’enthousiasme de sa part. A l’inverse, quand je parle à une personne malade, j’ai souvent toute son attention et je vois dans ses yeux une motivation à agir et suivre mes instructions.

Autre chose, Notre cerveau a plus de facilité à se rappeler de choses négatives que positives. Les émotions liées à un événement négatifs sont très fortes. Utilisez ces émotions comme carburant et non comme sujets de lamentations. Rappelez-vous comment c’était difficile, utilisez cette mémoire pour éviter de les revivre à nouveau. Mais utilisez ces événements négatifs avec parcimonie, il ne faut pas vivre dans le passé surtout quand on se rappelle que des parties négatives.

 

 

Pour votre santé,

Stéphane Holistique

 

 

Recherches utilisés pour trouver cet article : colique nephretique urgence,colique néphrétique urgences,coliques néphrétiques traitement naturel,colique néphrétique traitement,traitement naturelle colique nephrétiques,colique néphrétique régime,coliqu enephretique urgence,regime colique nephretique,toute motivation colique,traitement colique néphrétique urgence

Hommes et femmes sont-ils égaux face aux coliques néphrétiques 2/2

 

Comme vu dans la première partie de cette article, les hommes ont 2 à 3 fois plus de calculs rénaux et de coliques néphrétiques que les femmes au cours de leur vie. Cependant les femmes sont en train de les rattraper à grand pas.
Les œstrogènes sont une hormone féminine qui est une protection contre les calculs rénaux, voir la première partie.

Lire la suiteHommes et femmes sont-ils égaux face aux coliques néphrétiques 2/2

Recherches utilisés pour trouver cet article : calcul renal

Calcul rénal : Calcul d’acide urique

 

Même s’ils sont aussi fréquents que les cristaux de phosphate de calcium, les calculs d’acide urique sont complètement différents. Ils sont fait de cristaux d’acide urique, un sous-produit de la destruction d’ADN et d’ARN, formé lorsque les urines sont trop acides. Ces cristaux peuvent être rouges ou oranges car ils absorbent l’hémoglobine qui est de la même couleur.
Les personnes atteintes obésité, diabète, goutte (une forme d’arthrite) ou une maladie rénale ont souvent des urines acides. Ces urines acides sont un terrain favorable pour un calcul d’acide urique. Alors comment s’opèrent ce terrain propice et comment y remédier?

 

calcul rénal_calcul acide uriqueJPG

Lire la suiteCalcul rénal : Calcul d’acide urique

Recherches utilisés pour trouver cet article : calcul acide urique,acide urique,CALCULS RENAUX ET ACIDE URIQUE,acide urique formule,image calcul d acide urique,calcule du rein acide urique,calculs dacide urique,dissoudre calcul acide urique,acide uruaue,cristaux dacide urique dans les urines

Obésité cause colique nephretique?

 

La survenue de calculs urinaires a pratiquement doublé depuis les année 90, l’épidémie d’obésité y est pour beaucoup.
Environ une personne sur dix est atteint de calculs rénaux au moins une fois dans sa vie. Cette atteinte est devenu plus fréquente que les maladies cardiaques, crises cardiaques ou encore le diabète.
Un calcul rénal est comme une petite pierre, formée par l’accumulation de cristaux de substance qui sont dissoutes dans les urines, et qui, pour des raisons qui ne sont pas encore bien connues, forme des calculs.

 

Relation entre diabète et obésité
Forte corrélation entre le diabète et l’obésité.

 

Lire la suiteObésité cause colique nephretique?

Diabète cause colique nephretique?

 

Le diabète est un facteur lithogène, c’est à dire qu’il favorise la formation de calcul et par la suite de colique nephretique. Ce n’est par hasard que 21% des diabétiques produisent des calculs rénaux contre 8% pour le reste de la population [1].
Des millions de personnes souffrent du diabète dans le monde. Le diabète est une maladie chronique qui empêche l’organisme de produire ou d’utiliser correctement l’insuline. Elle peut mener à des problèmes graves de santé allant jusqu’au maladies cardiaques et des crises cardiaques.

 

diabete cause colique nephretique

Lire la suiteDiabète cause colique nephretique?

Recherches utilisés pour trouver cet article : le diabete cause de colique nephretique