Coronavirus – Comment travailler chez soi efficacement pendant le confinement

Nous vivons tous un confinement imposé en France et dans plusieurs pays du monde pour nous prémunir du Covid-19. Certains métiers peuvent exercer à distance depuis leur endroit de confinement. Si vous n’avez pas l’habitude de faire du télétravail, il est parfois difficile de s’organiser et de rester aussi efficace que dans un bureau. Je vais essayer d’apporter quelques idées qui m’ont aidé à m’adapter à cette situation.

Bien commencer sa journée

Pour garder le même niveau de productivité qu’au bureau, il est important de garder les habitudes saines : se lever à la même heure, prendre son petit-déjeuner habituel, sa douche, s’habiller correctement, pas forcément comme au bureau, mais ne pas rester en pyjama. Notre cerveau va distinguer les éléments de nonchalance (rester en pyjama) des éléments qui lui font comprendre qu’il faut se mettre en condition pour travailler.

Maintenant pour augmenter sa productivité, plusieurs habitudes et théories existent sur la meilleure manière de commencer sa journée. Certaines meilleures que d’autres, mais surtout aucune ne va faire l’unanimité … on est tous différents.

Un principe universel est de commencer par un mélange d’exercice physique pas trop brutal et par une séance de yoga, méditation, prière, autohypnose, affirmations, visualisation de ses objectifs

Avec le confinement vous n’allez plus beaucoup bouger. Si, par exemple, vous avez l’habitude de marcher pour aller au travail, vous allez sentir la différence après un mois de sédentarité. Il faut vous obliger à compenser ce manque d’activité chez vous. L’activité physique permet de mieux se réveiller, produire du cortisol nécessaire pour vous donner un coup de fouet (au lieu de compenser par le café), s’oxygéner le cerveau, etc.

Bien préparer sa journée

Le plus important à mon avis est de bien structurer sa journée avant même de la commencer. Il faut bien définir les objectifs et les tâches à faire, les prioriser.

« The main thing is to keep the main thing, the main thing » (le plus important est de garder la chose la plus importante, la plus importante)

Stephen Covey

Cela paraît évident, mais il suffit de le faire pour voir sa productivité se décupler.

Puis déterminer le moment de la journée où l’on a le plus d’énergie et de capacité de concentration, à effectuer la tâche la plus importante.

On croit souvent que le meilleur moment pour travailler est le matin, c’est mon cas, mais plusieurs personnes sont plus productives l’après-midi ou le soir. Avec le télétravail on peut facilement décaler ses horaires pour travailler au moment où l’on se sent le plus productif. Il suffit de se coordonner avec ses collègues. Par exemple, hormis la réunion de 10h, on va plutôt travailler sur la tâche en cours l’après-midi et le soir. Cela peut laisser le temps le matin de s’occuper des enfants et se consacrer le reste de la journée à son travail.

Dans certains cas où le travail demande à avoir une connexion internet fluide, il peut être utile de le faire le soir ou tard dans la nuit.

Organiser un espace de travail

Certains ont l’habitude de travailler de chez eux, et ont d’ores et déjà un bureau ou un espace de travail aménagé. D’autres ont été contraints par le confinement et doivent improviser. Il n’est pas judicieux de se mettre sur le canapé ou le lit avec son ordinateur portable sur les cuisses toute une journée, d’une part vous aurez des douleurs articulaires et musculaires, d’autre part, et cet avis n’engage que moi, vous serez un peu trop à l’aise pour un travail efficace et productif (vous envoyez les mauvais signaux au cerveau).

Mon conseil est d’aménager un espace de travail avec une table et au choix : une chaise, un pouf, un ballon, ou en position debout ; libre à vous de choisir et le mieux encore est d’alterner.

La position assise pendant un long moment est identifiée comme étant mauvaise pour la santé physique et mentale. L’idée est de bouger à fréquence régulière et de changer de position. On peut mettre par exemple son ordinateur sur une table basse ou un canapé et de se mettre en position accroupie par terre. Cette position serait naturelle chez plusieurs populations et chez les bébés qui n’ont pas encore été forcés de s’asseoir « correctement ». On peut alterner avec la manière japonaise de s’asseoir sur les genoux seiza (mettez des cousins en dessous) ou encore la position tailleur. Voici quelques exemples.

Se libérer des distractions

Pendant le confinement, certains ont aménagé leur espace de travail à côté des enfants pour les surveiller et les aider étudier. Dans ce cas, il faut mettre en place quelques règles. Il ne faut pas que votre enfant vous interrompe au milieu d’une réunion ou chaque fois qu’il en a envie.

Un travail efficace passe par une concentration profonde sur la tâche à accomplir. La moindre distraction nous déconnecte et l’on doit passer plusieurs minutes pour se remettre dans l’état d’esprit et le cheminement de réflexion qu’on avait.

Solution que je propose, mais à adapter à votre situation. Laisser des créneaux toutes les 45min ou 1h pour voir où ils en sont et répondre aux questions pendant 5 min ou 15 min grand maximum. Cela va vous permettre aussi de vous déconnecter de vos problématiques. Les merveilles du cerveau font qu’il continue à réfléchir dans son coin à ce que vous faisiez pour trouver une solution comme lorsque vous trouvez un mot qui vous manquait il y a des heures sans vraiment y songer.

De manière générale une pause de 15 min toutes les 1h30 environ est recommandée pour vous reposer les méninges, penser à autres choses, sociabiliser, faire un peu de sport ou faire une sieste.

Se libérer de la torture psychologique

Les informations et surtout le nombre de cas et de décès du Covid-19 en temps réel sont la plus grande distraction en cette période de confinement. Au risque de paraître paternaliste ou condescendant, je vous dirais qu’il ne sert à rien de suivre en temps réel ni toutes les 4h le nombre de nouveaux cas de Covid-19 et de décès en France et dans le monde. C’est la pire distraction en ce moment avec les sites et applications qui sont sortis de nulle part et qu’il faut absolument avoir pour pouvoir dire à son interlocuteur : « ouah t’as vu il y a eu 25 nouveaux cas entre 15h et 16h ! ». Evitez cette perte de temps. Regarder les informations une fois par jour doit être largement suffisant pour la plupart.

Restez concentrés et utilisez le temps que vous ne perdez pas dans les transports pour le passer avec votre famille ou pour commencer le projet qui vous tient à cœur depuis longtemps.

Cet article participe à l’évènement “Coronavirus : Comment travailler de chez soi efficacement pendant le confinement ?” du blog Blogueur Pro, super blog de mon ami Olivier. Et pour vous aider à voyager par procuration en ces temps de confinement vers mon pays préféré, voici le récit de mon ami Olivier lors de son voyage au Maroc.

Pour votre santé,

Stéphane Holistique

Recherches utilisés pour trouver cet article : https://colique-nephretique fr/coronavirus-comment-travailler-chez-soi-efficacement-pendant-le-confinement/,Colique covid 19,https://colique-nephretique fr/coronavirus-comment-travailler-chez-soi-efficacement-pendant-le-confinement/?share=email,stephane holistique czlcul renal
 
 
Summary

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.