Les causes de la présence de sang dans les urines 3/3

Suite de l’article « les causes de la présence de sang dans les urines 2/3 »

Diagnostic

Si vous avez du sang dans l’urine, votre médecin vous demandera généralement un échantillon d’urine. Une analyse d’urine complète ne s’intéressera pas uniquement aux globules rouges sanguines, mais analysera les protéines, le glucose, ou tout signe d’infection. La présence d’excès de protéines (protéinurie) est particulièrement utile car elle peut nous orienter dans les directions de l’insuffisance rénale.

Des tests supplémentaires peuvent être commandés pour déterminer la cause exacte de saignement :

  • La fonction rénale peut être évaluée à l’aide de tests sanguins pour évaluer la créatinine (CR) et l’azote uréique sanguin (BUN), entre autres choses.
  • Les tests d’imagerie peuvent inclure une échographie, une tomodensitométrie (TDM) ou une résonance d’imagerie magnétique (IRM).
  • La cystoscopie peut être utilisée pour examiner visuellement la vessie à l’aide d’un cathéter flexible muni d’une caméra qui est insérée dans l’urètre.
  • Une biopsie peut être nécessaire pour évaluer les résultats suspects dans vos reins ou votre vessie.

Conclusion

Si vous remarquez du sang dans votre urine, prenez rendez-vous avec votre médecin pour faire effectuer les tests nécessaires. Il peut y avoir beaucoup de raisons différentes, alors ne paniquez pas. De nombreuses causes sont facilement traitées.

Si votre médecin généraliste pense que le problème est dû à une maladie chronique, il ou elle peut vous référer à un spécialiste, comme un urologue, pour une enquête plus approfondie.

Cependant, si le saignement et la douleur accompagnent l’hématurie, il est important de consulter les urgences dès que possible. En fin de compte, il ne peut s’agir que d’une simple infection, mais cela pourrait aussi être une indication d’une maladie plus grave nécessitant une intervention d’urgence.

Pour votre santé,

Stéphane Holistique

Recherches utilisés pour trouver cet article : colique néfrétique et hématurie forte
 
 
Summary

Les causes de la présence de sang dans les urines 2/3

Suite de l’article « les causes de la présence de sang dans les urines 1/3 »

Causes et traitement

L’hématurie est un symptôme fréquent survenant chez environ un tiers de toutes personnes au cours de leur vie. Un seul épisode peut être lié à une affection légère comme un traumatisme, alors que l’hématurie persistante ou récurrente évoque une affection médicale plus grave.

Parmi les causes possibles :

  • Les calculs rénaux sont souvent grands et épineux et peuvent causer des dommages pendant qu’ils traversent les uretères, la vessie ou l’urètre.
  • Les infections des voies urinaires peuvent se développer n’importe où des reins à l’urètre. Le saignement est généralement le résultat d’une infection de longue date, non traitée. En plus de la décoloration, l’urine peut être nauséabonde.
  • La cystite interstitielle est une affection qui peut produire des douleurs et des saignements lors de la miction (le fait d’uriner).
  • Les maladies rénales, aiguës et chroniques, peuvent entraîner des saignements urinaires. Les personnes atteintes de diabète sont particulièrement sujettes au développement de problèmes rénaux.
  • Hyperplasie bénigne prostatique (hypertrophie de la prostate) peut également causer des saignements, généralement chez les hommes de plus de 50 ans.
  • Le cancer de la vessie et du rein sont des causes moins probables de l’hématurie, mais le saignement est fréquent avec la formation d’une tumeur maligne. Le cancer de la prostate peut également causer des saignements dans les voies urinaires adjacentes.
  • Les médicaments anti-coagulants et antiplaquettaires, y compris l’aspirine et l’héparine, peuvent causer l’hématurie.
  • Les infections transmises sexuellement associées à la formation d’ulcères ouverts sont également des coupables possibles.
  • Une blessure à une partie des voies urinaires peut entraîner le sang dans l’urine. Les traumatismes sportifs et les accidents automobiles sont des sources courantes de ces blessures.
  • L’hématurie induite par l’exercice est une cause assez fréquente d’hématurie microscopique. Sa présence dans les recrues militaires est fréquente.

Il est important de se rappeler que l’hématurie est un symptôme et non une maladie. En tant que tel, elle n’est pas traitée symptomatiquement. Plutôt, le traitement est axé sur la résolution de la condition sous-jacente quelle qu’il soit. Si la cause du saignement est traitée avec succès, le saignement s’arrêtera naturellement.

La suite dans le prochain article.

Pour votre santé,

Stéphane Holistique

Recherches utilisés pour trouver cet article : hématurie et colique nephratique
 
 
Summary

Les causes de la présence de sang dans les urines 1/3

La découverte du sang dans votre urine, également connu sous le nom d’hématurie, peut être très déstabilisant. Si cela vous arrive, il peut être le résultat d’une maladie chronique ou d’une infection aiguë, qui nécessitent tous deux une attention médicale. Le fait que vous ayez déjà eu des calculs rénaux bloqués et des coliques néphrétiques à répétition va vous mettre automatiquement sur cette piste. Mais ce n’est forcément le cas.

Tout sang trouvé dans l’urine serait finalement relié aux voies urinaires, composées des reins, les uretères (tubes minces qui transportent l’urine à la vessie), la vessie, et l’urètre (le tube qui transporte l’urine de la vessie hors du corps).

Apparence de l’urine

L’hématurie peut avoir une teinte rose, rouge, orange ou allant vers le beige et peut même contenir des caillots que vous pouvez voir à l’œil nu. L’hématurie est découverte de deux façons suivantes :

  • Hématurie brute où vous voyez physiquement le sang dans l’urine
  • Micro-hématurie qui n’est détectée que par un test d’urine

Bien que les causes de l’hématurie brute et de la micro-hématurie puissent être similaires, il y a des différences importantes. L’hématurie microscopique peut survenir de n’importe où dans les voies urinaires, en commençant par les reins et en se terminant par l’urètre. L’hématurie brute, en revanche, est généralement due à des problèmes dans les voies urinaires inférieures où le sang est moins susceptible de diffuser et passer inaperçue.

Par exemple, si le sang vient de la vessie ou de l’urètre il sera visible plus nettement alors que s’il vient d’un calcul rénal bloqué à la sortie du rein, le sang qui en découle va être dilué dans la vessie, et va donc apparaître uniquement de façon diffuse ou microscopique. Des bandelettes de test urinaire permette à chacun de faire le test chez soi si vous faites souvent des coliques néphrétiques pour vérifier qu’un calcul est bloqué par la présence de sang.

Il est important de noter que la décoloration n’est pas toujours due au sang. Manger certains aliments, comme les betteraves ou la rhubarbe, peut donner de l’urine d’une couleur rosâtre à rouge. Certains médicaments ont le même effet.

D’autre part, si votre urine a une teinte brune profonde (comme la boisson au Cola), il peut être une indication d’un problème hépatique aigu, comme l’hépatite.

La suite dans le prochain article.

Pour votre santé,

Stéphane Holistique

 
 
Summary

Les symptômes d’une colique néphrétique 4/6

En plus de la douleur, d’autres symptômes peuvent être ressenti lors d’une colique néphrétique. Beaucoup des nerfs sollicités durant l’obstruction de l’uretère sont intimement liés aux innervations d’autres organes adjacents, notamment le système digestif.

nerfs entremellés

Lire la suiteLes symptômes d’une colique néphrétique 4/6

Recherches utilisés pour trouver cet article : colique nephretique symptomes,coliques néphrétiques symptomes,symptôme colique néphrétique,colite néphrétiques symptômes,collique nefretique symptômes,symptômes coliques néphrétiques,colique nephretique symptome,combien de temps dures les coliques nefetrique,colites néphrétique symptômes,symptômes colique néphrétique

 
 
Summary