L’énigme de la douleur de la colique néphrétique sans obstruction 1/3

 

Quand un calcul rénal ou tout autre « chose » (tumeur ou caillot de sang) obstrue le passage de l’urine, il y a colique néphrétique avec d’atroce douleur. Jusque là tout le monde est d’accord.
Certaines personnes souffrantes de douleur du même type que ceux de la colique néphrétique, se rendent aux urgences, les urgentistes ne trouvent aucun calculs bloquants le passage de l’urine. Par contre ils peuvent trouver des calculs dans le rein mais rien d’alarmant puisqu’ils ne bloquent rien, ils sont juste là, posé dans un coin (en générale dans les calices).
Sauf que ces personnes souffrent vraiment. Que peuvent-ils faire ?

Urgences_colique nephretique

Que font les médecins face à la douleur de la colique néphrétique sans obstruction?

Les urgentistes les renvoient avec des anti-douleurs et un courrier pour aller voir un urologue. L’urologue fait la même remarque que les urgentistes: il n’y a pas à avoir mal, le calcul est dans les calices, tant qu’il ne bouge pas, vous pourriez vivre avec ça toute votre vie.

D’une part, je n’ai pas envie de vivre avec la peur de devoir affronter une colique néphrétique à n’importe quelle moment.
D’autre part, si je souffre vraiment, il faudrait peut-être investiguer un peu plus car la douleur est invalidante et on a tous une vie à vivre et puis se droguer aux anti-douleur va finir par me rendre dépendant aux opiacés (une « épidémie » de dépendance est en cours au niveau mondial à cause des anti-douleurs).

Que pensent les médecins de la douleur de la colique néphrétique sans obstruction?

Si on fait un sondage auprès d’urologues pour savoir si oui ou non il y a une douleur de colique néphrétique qui peut être du à un petit calcul dans le rein mais sans obstruction des canaux. La majorité dirait qu’il n’y a pas de douleur et il n’y a rien à craindre tant que les calculs sont dans les calices (sans obstruction). Les patients ne sont pas pris au sérieux car leur médecine est en contradiction avec ce que le patient ressent. Automatiquement le patient ment ou exagère.

Mais on aura aussi tous les sons de cloche…de l’urologue qui admet la douleur sans obstruction, ceux qui admettent une légère douleur ou gêne jusqu’à ceux qui nient toute douleur en bloc et ils font partis malheureusement de la majorité.

Je vous conterai l’épopée d’une femme avec des douleurs invalidantes en quête de soins, dans le prochain article.

Pour votre santé,
Stéphane Holistique

 

Dossier douleur de la colique néphrétique sans obstruction :

 

Photo : Debbie and Gary

Recherches utilisés pour trouver cet article : colique néphrétique sans calcul,colique nephretique caillot de sang,colique nephretique legere,legere colique nephretique

2 réflexions au sujet de “L’énigme de la douleur de la colique néphrétique sans obstruction 1/3

Laisser un commentaire