Comment supprimer la douleur de colique néphrétique sans obstruction 3/3

 

Comme on l’a vu sur L’énigme de la douleur fantôme de la colique néphrétique sans obstruction et Histoire d’une douleur sans obstruction. La douleur d’une colique néphrétique alors qu’il n’y a pas de calcul rénal qui bloque le canal de l’uretère reste mal diagnostiqué ou plutôt mis à l’écart. Pourquoi?

Tout simplement parce qu’il n’y a pas de preuve de la douleur. Pour certains, s’il n’y a rien sur le scanner, il n’y a pas de douleur !
Reste que beaucoup de patients ont mal, il faut bien les prendre en charge.

 

Comment expliquer cette douleur?

Il n’y a encore aucune explication physiologique pour cette douleur, mais comme tout mal, on commence d’abord par l’observation clinique. La science a tellement progressé vers des niveaux incroyables que les scientifiques sont devenus trop hautains, et un mal qu’ils n’arrivent pas à voir et à expliquer, n’existe pas à leur yeux. Ce qui est dommage pour les patients qui en pâtissent.

 

D’abord éliminer les autres causes de douleur

Il faut toutefois éliminer les autres causes possibles comme : une infection urinaire, une maladie musculo-squelletique, pulmonaire, gynécologique ou gastro-intestinal. Un élément déterminant est de savoir si le patient a déjà eu un calcul rénal ou un cas similaire de douleur dû à des calculs rénaux.
Passé toutes ces causes possibles, éliminer le calcul mis en cause permettrait de diminuer ou supprimer la douleur. Ceci a aussi l’avantage de ne pas attendre le jour où le calcul se décide de bouger et causer une vrai colique néphrétique. Mieux vaut prendre les devants.

 

La prise en charge existe !

En effet, deux études[1,2] montrent que 60% des patients ayant des douleurs chroniques du flanc et des calculs rénaux qui pourtant n’obstruaient pas les conduits urinaires ont effacé leur douleur après avoir éliminé les calculs.
Le Massachusetts General Hospital a répertorié assez de cas similaire pour donner un nom à ce mal : le « syndrome du petit calcul » car la majorité des cas présentés dans l’étude[3] que l’équipe de l’hôpital a publié avait des calculs rénaux de moins de 4mm logés dans les reins loin des canaux urinaires mais terriblement douloureux. 11 des 13 patients ont vu leurs douleurs éliminées avec l’élimination des calculs.

Je vous expliquerai comment éliminer vos calculs rénaux naturellement sur ce blog. Keep in Touch.

 

Pour votre santé,
Stéphane Holistique

 

Dossier douleur de la colique néphrétique sans obstruction :

 

[1] Ureteroscopic laser papillotomy to treat papillary calcifications associated with chronic flank pain. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16566982
[2] Multi-institutional assessment of ureteroscopic laser papillotomy for chronic flank pain associated with papillary calcifications. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21074798
[3] Ureteroscopic treatment of patients with small, painful, non-obstructing renal stones: the small stone syndrome. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23006342

Recherches utilisés pour trouver cet article : douleur similaire colique nephretique,colique nephretique caillot de sang dans lurine

1 réflexion au sujet de “Comment supprimer la douleur de colique néphrétique sans obstruction 3/3

Laisser un commentaire