Colique néphrétique, cause rare : le silice

 

Le silice, minéral cristallin, dur et très abondant sur la surface de la terre, entre dans la composition des quartz et des pierres et constitue 90 à 95% du sable.

Une colique néphrétique causé par le silice est assez rare.

Réduit en poussière par des procédés industriels, le silice peut être dangereux quand il est inhalé.

L’exposition professionnel prolongée de poussière de silice est à l’origine de cancer des poumons, arthrite rhumatoïde et de maladies auto-immune mais aussi d’insuffisance rénal [1].

Mais comment ce minéral se retrouve-t-il dans nos reins ?

silice_colique nephretique cause

Lire la suiteColique néphrétique, cause rare : le silice

Recherches utilisés pour trouver cet article : calculs rénaux :silice,silice et estomac,SILICE ET REIN,silicium et calculs renaux