Pas de colique nephretique chez les Inuits !

 

Les Inuits ont un régime à base de 50% de caribou (un petit clin d’œil à nos amis canadiens ;)) 30% de poisson, 10% de phoque et le reste en lapin, ours polaire, oiseaux et œufs.
Autant dire qu’ils sont de vrais carnivores. Comment, avec une telle consommation de viande, ont-ils presque zéro cas de calculs rénaux et encore moins de colique nephretique?

caribou

Suivant cette étude [1], il est montré clairement que l’incidence des affections dues à des calculs urinaires est quasi-inexistante. Pourtant nous avons vu dans l’article précédent, qu’une grande consommation de protéine est un risque de formation de calcul. D’autant plus que ces protéines sont d’origine animale.

Mais non seulement ils n’ont pas une incidence plus élevé que la moyenne car c’est de gros carnivores mais bien au contraire le risque est quasiment nul!

 

Le paradoxe Inuit

caribou inuit

Il y a deux hypothèses qui se rejoignent pour expliquer ce phénomène :

La première est leur consommation de gras qui est naturellement contenu dans leur viande.

Les Inuits ne mangent pas que des protéines. La viande qu’ils mangent contient quelques fois plus de gras que de protéines. En réalité, leur grille nutritionnelle est de 79% de gras, 19% de protéines et 2% de glucides. Ce qui est contraire à toutes les recommandations officielles en matière de nutriments. Et avec tout ça, ils sont en meilleure santé que la majorité d’entre nous. En tout cas, eux…ils n’ont pas de colique nephretique !

 

Je ne recommande pas de suivre leur régime, c’est tout leur mode de vie qu’il faut copier et depuis l’enfance, pour pouvoir y arriver.

Mais ce qui est intéressant est de constater que leur consommation de gras en est pour quelques choses aussi. Un anthropologue a essayé de suivre leur régime riche en protéine, sans suivre leur apport en gras, il a eu quelques soucis de santé avant de se remettre sur les rails en incluant leur proportion de gras.
Le gras semble avoir un effet protecteur. Mais est ce que la qualité du gras est importante?

C’est le sujet de prochain article.

Comme d’habitude, vos questions ou commentaires sont les bienvenues.

Pour votre santé,
Stéphane

[1] Vadim A. Finkielstein, David S. Goldfar « Strategies for preventing calcium oxalate stones » CMAJ. 2006;174(10):1407.

Photo : canadiangeographic.ca

Recherches utilisés pour trouver cet article : inuits

3 réflexions au sujet de “Pas de colique nephretique chez les Inuits !

Laisser un commentaire