L’huile de poisson contre colique nephretique (suite Inuit)

 

Dans l’article précédent “Pas de colique nephretique chez les Inuits”, nous avons pu déceler les subtilités carnivores de nos amis les Inuits avec une grosse consommation de gras, un peu de protéine et presque pas de glucides. Le gras qu’ils consomment est, parait-il, ce qu’il y a de plus bénéfique dans leur alimentation et qui permet de contrer l’effet des protéines sur les calculs rénaux. Mais est ce que la qualité de gras est importante?

étale de poisson

Lire la suite

Recherches utilisés pour trouver cet article : omega special calcul reinaux