Les 6 médicaments à colique néphrétique

 

On a déjà vu que différentes formes que peuvent prendre un calcul rénal dans “Comment est votre calcul rénal ?”. Toutes ces formes diverses et variées sont susceptibles de générer, en passant par l’uretère (canal reliant le rein à la vessie), d’atroce douleur connue sous le nom d’abominable colique néphrétique.
Cependant nous n’avons pas évoqué une forme assez rare de calcul rénal et qui provient directement de la médication.
Lors de la 8ème conférence de consensus de la société francophone d’urgences médicales sur le sujet « prise en charge des coliques néphrétiques de l’adulte dans les services d’accueil et d’urgences » du 23 Avril 1999 à Marseille a publié :

« La prise de certains médicaments (et principalement le triamtérène et l’indinavir) est à l’origine de 1,5 à 2 % des calculs de l’appareil urinaire[1]

 

médicament_colique néphrétique

Les 6 médicaments à surveiller si vous êtes sujet à colique néphrétique :

 

L’indinavir (CRIXIVAN)

Connu sous le nom de médicament (CRIXIVAN) est un antiviral utilisé dans les infections du VIH.
10% des personnes adultes ayant pris ce médicament sont touchés par des calcul urinaires accompgnés dans certains cas de douleurs lombaires.
chez les adolescants et enfants de plus de 3 ans, la prévalence de lithiase urinaire avec douleurs lombaires est de 29% !
donc une personnes sur 5 pour les adultes et presque le tiers pour les enfants et adolescants.

 

Le Triamtérène (CYCLOTERIAM, PRESTOLE, ISOBAR)

Est un diurétique utilisé dans les traitements de l’hypertension artérielle et de l’insuffisance cardiaque en combinaison avec d’autres molécules. Les médicaments contenant le triamtérène sont : CYCLOTERIAM, PRESTOLE, ISOBAR.
Dans de rares cas ces médicaments peuvent causer de calculs rénaux chez des personnes ayant des antécédents de calculs aux reins. Et exceptionnellement, ils peuvent former des calculs urinaires contenant du triamtérène.

 

Le Sulfadiazine (ADIAZINE)

est un antibiotique connu sous le nom du médicament ADIAZINE. Un des effets secondaires du médicament est la formation de calculs dans les voies urinaires pouvant se manifester par des coliques néphrétiques, une hématurie (sang dans les urines) ou une insuffisance rénale aiguë. Pour diminuer ce risque il est conseillé d’augmenter la quantité d’urine excrétée et de l’alcaliniser.

 

L’éphédrine (OSMOTOL, OTYLOL, RHINAMIDE)

Commercialisé dans plusieurs médicaments :
OSMOTOL (éphédrine + résorcinol) : Traitement des otites externes à tympan fermé
OTYLOL (procaïne + tétracaïne + éphédrine) : Traitement de l’otite moyenne aiguë
RHINAMIDE : Traitement local des congestions nasales
L’éphédrine est excrétée dans l’urine en majorité sous forme inchangée. En passant par les reins, elle peut y provoquer des calculs rénaux. [2]
Cependant la dose exacte conduisant à la formation de calcul n’est pas bien connu, et dépend de plusieurs facteurs tels que l’augmentation du pH urinaire et la variation des apports hydriques journalier [3].

 

Le topiramate (EPITOMAX )

Est une molécule commercialisée sous le nom de EPITOMAX pour traiter l’épilepsie. Les effets secondaires au niveau des reinsse traduit par des calcul rénaux pour 1 à 10% des patients et des coliques néphrétiques et douleur rénale pour moins de 1%.

 

L’acétazolamide (DIAMOX, DEFILTRAN)

Commercialisé sous le nom de DIAMOX, c’est un diurétique utilisé en cas de glaucome et d’épilepsie entre autre. Parmi ses effets secondaires se trouve troubles du métabolisme calcique et lithiase rénale (calculs rénaux).
DEFILTRAN est aussi un médicament contenant l’acétazolamide.

 

Conclusion :

Si vous prenez l’un de ces médicaments et que vous avez déjà eu des coliques néphrétiques ou des calculs rénaux. Parlez-en à votre médecin !

En attendant, voici les consignes de la 8ème conférence de consensus de la société francophone d’urgences médicales sur le sujet « prise en charge des coliques néphrétiques de l’adulte dans les services d’accueil et d’urgences » du 23 Avril 1999 à Marseille.
consignes médicaments_si colique néphrétique

PS : En plus de potentiellement être à l’origine de la formation de calcul rénal, des médicaments peuvent être nephrotoxique, càd sont toxiques pour les reins parmi eux des anti-infectieux, antibiotiques, antimalaria, antivirals, les anti-inflammatoire non stéroïdiens et la chimiothérapie.

Et vous? Prenez-vous l’un de ces médicaments? Vos commentaires sont les bienvenues.

 

Pour votre santé,

Stéphane

 

Source :

[1] Daudon M, Estépa L. Les lithiases médicamenteuses. Presse Méd 1998 ; 27 :675-83″
[2] Avois L, Robinson N. Central nervous system stimulants and sport practice. Br J Sports med. 2006 Jul;40 Suppl 1:i16-20.
[3]Thomas Powell, Fong fu Hsu  » Ma-Huang strikes again : Ephedrine nephrolithiasis. Am Journal of Kidney diseases, Vol32, N°1 (July), 1998: 153-159.

Recherches utilisés pour trouver cet article : alcaphor,colique néphrétique traitement médicamenteux,medicament a prendre contre les coliques,6 médicaments qui causent des coliques néphrétiques,médicaments colique,médicament contre colique néphrétique,les6 médicaments qui donnent des coliques néphrétiques,les 6 médicaments à coliques néphrétiques,les 6 médicaments a colique néphretique,colique medicaments

2 réflexions au sujet de “Les 6 médicaments à colique néphrétique

  1. quel sont les classes pharmaco therapeutiques de alcaphor et ses effets indesirables et ses effet exacte sur les calculs renaux

     
    • Votre médecin sera plus à même à répondre à ce genre de question. A ma connaissance, l’alcaphor est un anti-lithiasique càd qu’il empêche la formation des calculs rénaux en alcalinisant les urines (les rend moins acides et plus alcalines). Vous avez surement des urines acides qui vous ont favorisées la formation de calculs urique ou de cystine. L’alcaphor élimine l’acidité des urines et donc prévient les récidives pour ce genre de calculs (attention à ne plas le prendre si vous avez des calculs de phosphate de calcium).
      Maintenant, l’acidité est une des causes et surement pas la seule, un bilan urinaire et sanguin et surtout une analyse des calculs précédents seront un atout pour faire une prévention efficace.
      L’alcaphor peut aussi dissoudre un calcul d’acide urique comme le ferait une eau minérale alcaline ou riche en bicarbonate. Le seule effet secondaire connu de ce médicament est la diarrhée.
      Connaissez-vous la composition de vos calculs?

      Pour votre santé,
      Stéphane Holistique

       

Laisser un commentaire