Hydronéphrose et rein dilaté, danger !

L’hydronéphrose, ou le rein dilaté, survient lorsque l’urine recule dans le rein. Habituellement, l’urine peut couler des reins vers la vessie. Mais lorsqu’un blocage ou une obstruction l’entrave, comme un calcul rénal lors d’une colique néphrétique, l’hydronéphrose peut se développer.

Qu’est-ce que l’hydronéphrose ?

L’appareil urinaire se compose de deux parties distinctes. La fonction des reins est de filtrer l’eau supplémentaire, le sel et les déchets. Le but de la deuxième partie est de servir de système de collecte et d’excrétion pour l’urine. Si le système de prélèvement d’urine est bloqué, l’urine peut s’accumuler, ce qui se traduit par un gonflement du rein. Lorsque le problème affecte un rein, il s’agit de l’hydronéphrose unilatérale ; Lorsque les deux reins sont touchés, c’est l’hydronéphrose bilatérale.

Au départ, une personne avec hydronéphrose peut ne pas éprouver de signes visibles suggérant qu’il y a un problème. Mais au fil du temps, les signes et les symptômes peuvent survenir graduellement, provoquant un malaise et les obligeant à voir un médecin. L’ampleur des symptômes que les patients sont susceptibles d’éprouver dépend de la raison du blocage et de sa sévérité.

Pour maximiser les résultats de récupération, plus tôt une personne peut chercher un traitement pour hydronéphrose, le mieux. En raison de l’hydronéphrose non traitée, la fonction rénale peut diminuer, et des dommages durables pourraient survenir à l’un ou les deux des reins, ce qui pourrait entraîner une insuffisance rénale plus tard.

Facteurs de risque

Il n’y a aucun facteur de risque connu associé à un diagnostic d’hydronéphrose. L’hydronéphrose peut affecter les personnes de tous âges, débutant avant la naissance à l’âge adulte. Si l’hydronéphrose survient avant la naissance, il est connu comme hydronéphrose prénatal ou hydronéphrose fœtale.

Selon le département d’urologie de l’école de médecine de l’Université de Caroline du Nord (UNC), les garçons sont quatre à cinq fois plus susceptibles d’éprouver l’hydronéphrose que les filles.

Cependant, l’école de médecine UNC note que la maladie n’est pas liée à l’histoire familiale. Dans le cas de l’hydronéphrose fœtale, ils soulignent que l’on ne peut pas prévenir la maladie, et son apparition n’est pas causée une action précise pendant la grossesse. Les parents ne sont pas responsables.

Signes et symptômes

Une personne avec une hydronéphrose peut ne pas être au courant du problème. Lorsque les symptômes sont présents, ils peuvent apparaître dans un intervalle de temps qui pourrait couvrir des heures à des semaines, voire des mois. Les symptômes peuvent inclure :

  • Douleur dans l’abdomen, les côtes ou le dos (douleur du flanc)
  • Douleur pendant la miction
  • Sang dans l’urine (hématurie)
  • Nausées
  • Vomissements
  • Infection des voies urinaires
  • Fièvre
  • Une envie plus intense d’uriner
  • Les changements de fréquence urinaire, soit plus soit moins
  • Impossible de vider complètement la vessie
  • Faible flux urinaire
  • Un sentiment général de fatigue
  • Incontinence
  • Les nourrissons peuvent démontrer une incapacité à prospérer
  • Dans les cas extrêmes, le gonflement des reins peut être détectable en le regardant ou en touchant la région rénale.

Causes

Il y a beaucoup de raison où l’hydronéphrose peut se produire chez les personnes. Certaines de ces raisons incluent :

  • Des calculs rénaux qui se coincent dans les voies urinaires
  • Une tumeur située dans l’abdomen ou le bassin qui interfère avec le flux d’urine
  • Chez les hommes, l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), ou une prostate élargie, peut rendre difficile le fait d’uriner.
  • Rétention urinaire
  • Rétrécissement des structures des voies urinaires
  • Prolapsus des organes du bassin
  • La grossesse, où l’utérus peut mettre la pression sur les voies urinaires en grossissant
  • Lésions nerveuses des nerfs qui vont à la vessie
  • Problèmes avec les muscles supportant les voies urinaires
  • Reflux vésiculaire, où l’urine prend le chemin inverse et passe de la vessie aux reins
  • Caillots sanguins
  • Moins couramment, l’endométriose et les kystes ovariens peuvent être des facteurs contributifs.

Diagnostic

Pour diagnostiquer la maladie, vous pouvez être envoyé chez un urologue. Certaines des méthodes utilisées pour déterminer si vous avez ou non l’hydronéphrose sont:

Évaluation physique : le médecin va prendre un compte rendu détaillé de vos symptômes et regarder la zone rénale. Ils pourraient palper la zone pour des signes de gonflement ou partie tendre.

Imagerie médicale : le médecin peut utiliser des ultrasons, des radiographies ou d’autres formes d’imagerie pour déterminer si votre rein est gonflé.

Analyses en laboratoire : le travail du laboratoire peut inclure des analyses de sang pour évaluer votre fonction rénale et vérifier si vous avez une infection. Vous pouvez également être invité à fournir un échantillon d’urine pour une analyse d’urines pour vérifier les signes d’une infection ou de calculs rénaux.

Traitement

Bien que le traitement de l’hydronéphrose varie en fonction de la cause, dans certains cas, la situation se résout d’elle-même sans intervention médicale. Dans les cas légers à modérés, votre médecin peut choisir d’attendre et de voir si la condition s’améliore par elle-même.

Dans les cas sévères d’hydronéphrose, le traitement peut inclure la chirurgie pour éliminer les blocages tels que des calculs rénaux, caillots de sang ou tumeur ; ou pour corriger le reflux de sorte que l’urine puisse couler dans sa direction habituelle, du rein vers la vessie. 

Si votre médecin soupçonne que vous avez une infection urinaire ou si vous êtes à risque d’en développer une, il pourrait vous prescrire des antibiotiques. Si c’est accompagné de forte douleur, des anti-douleurs peuvent être prescrits également suivant les cas.

Comme indiqué précédemment, lorsque une hydronéphrose sévère est laissée non traitée, ou que la maladie ne se résout pas par elle-même, elle pourrait entraîner des dommages irréversibles au rein. Mais la clinique Mayo rapporte que l’hydronéphrose est le plus susceptible d’affecter un rein, plutôt que deux. Les reins sont des organes puissants dans le corps, et, si nécessaire, un rein est capable de faire le travail de deux. Heureusement, la bonne nouvelle est qu’avec un traitement approprié, la condition est susceptible de s’améliorer.

Prévention

Lorsque la cause de l’hydronéphrose est déterminée, il peut y avoir certaines modifications de style de vie que les patients peuvent mettre en œuvre pour diminuer les risques de récidives. Par exemple, si une personne est sujette à des calculs rénaux, un régime spécialisé peut aider à éviter une récidive.

Comme autre exemple, si l’hydronéphrose est causée par la rétention urinaire, les problèmes musculaires et nerveux dans le bassin, ou le prolapsus d’organe, la thérapie de plancher pelvien d’un thérapeute physique formé peut aider à reformer la vessie pour travailler de manière plus normale.

Conclusion

Tout diagnostic médical peut être effrayant, mais heureusement, le pronostic de l’hydronéphrose est bon lorsque vous recherchez un traitement médical approprié. Si vous développez une fièvre, une douleur soudaine dans l’abdomen, les côtes ou le dos, ou tout autre symptôme de l’hydronéphrose, n’attendez pas pour obtenir les soins dont vous avez besoin ; consultez votre médecin dès que possible.

Attention plus particulière aux calculs rénaux qui, lorsqu’ils bloquent le flux urinaire, créent une hydronéphrose soudaine avec des douleurs de colique néphrétique. Si l’hydronéphrose persiste il faut absolument soulager les reins au risque de les endommager de façon irréversible.

Pour votre santé,

Stéphane Holistique

Sources :

Thomas DF. Prenatally detected uropathy : Epidemiological considerations. Br J Urol 1998;81(Suppl. 2):8-12.

Chevalier RL, Thornhill BA, Chang AY, et al. Recovery from release of ureteral obstruction in the rat : Relationship to nephrogenesis. Kidney Int 2002;61:2033-43.

Chevalier RL, Cachat F. Role of angiotensin II in chronic ureteral obstruction. Contrib Nephrol 2001; 135:250-60.

Grignon A, Filion R, Filiatrault D, et al. Urinary tract dilatation in utero : Classification and clinical applications. Radiology 1986;160:645-7.

Recherches utilisés pour trouver cet article : hydronéphrose du rein,hydronephrose,hydronéphrose rénale,rein dilate symptômes,coliques néphrétiques alternative santé,rein dilaté,traitement naturel dhydronephrose?,hydronephrose nourrisson,hydronephrose et plancher pelvien,dilater voie urinaire
 
 
Summary

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.